88
  88
 88
   88
LES GRANDES QUESTIONS (PARTIE 1 DE 3): QUI NOUS A CREES? -
.

.. { } ... .. { } ... .. { } .
Google
 
  : 43



  > > Moltqa Ahlalalm For Dawah

Moltqa Ahlalalm For Dawah This Section for non muslim whom looking for the truth , and for who want to increase their knowledge .

         ::  :  ( : )       ::   ( : )       ::  24-6-1438  ( : )       ::  24-6-1438  ( : )       ::  23-6-1438  ( : )       ::  23-6-1438  ( : )       ::  23-6-1438  ( : )       ::  23-6-1438  ( : )       ::  23-6-1438  ( : )       ::  23-6-1438  ( : )      

1 1128     |     |
|
 
22 / 05 / 2015, 42 : 09 PM   : 1
:
:
 


: 21 / 01 / 2008
: 19
: 15,451 [+]
: 4.61
: [+]
: saudi arabia
: 1671
: 295
   is a jewel in the rough   is a jewel in the rough   is a jewel in the rough
: 2
6 6


:
:

: Moltqa Ahlalalm For Dawah
LES GRANDES QUESTIONS (PARTIE 1 DE 3): QUI NOUS A CREES?

par: Laurence B. Brown, MD

Description: Des rponses islamiques lune des grandes questions que la majorit des hommes se posent, un jour : qui nous a crs?

A un moment ou lautre de sa vie, chaque personne se pose des questions existentielles comme qui nous a crs? et pourquoi sommes-nous sur terre? .

Alors, qui donc nous a crs? Les athes parlent du Big Bang et de lvolution, tandis que les autres parlent de Dieu. Ceux qui rpondent je ne sais pas sont en ralit des athes, non pas parce quils nient lexistence de Dieu, mais bien parce quils ne laffirment pas.

Maintenant, bien que le Big Bang puisse expliquer lorigine de lunivers, il nexplique pas lorigine du nuage de fume primitif. Ce nuage de fume (qui, selon la thorie, sest ramass sur lui-mme, sest comprim sous leffet de son propre poids pour finalement exploser) avait ncessairement une provenance. Aprs tout, il contenait suffisamment de matire pour former non seulement notre galaxie, mais les milliards dautres galaxies de lunivers connu. Alors do venait ce nuage? Qui, ou quest-ce qui avait cr ce nuage de fume primitif?

De mme, lvolution peut peut-tre expliquer les traces fossiles; mais elle narrive pas expliquer lessence mme de ltre humain, cest--dire lme. Nous en avons tous une. Nous sentons sa prsence, nous parlons de son existence et, par moments, nous prions pour son salut. Mais seuls les gens croyants peuvent expliquer do elle vient. La thorie de la slection naturelle peut expliquer certains aspects scientifiques des tres vivants, mais elle ne peut et ne pourra jamais expliquer les mcanismes de lme.

Par ailleurs, quiconque tudie la complexit de la vie et de lunivers ne peut faire autrement que dy voir la signature du Crateur. Que les gens reconnaissent ou non ces signes est une autre histoire; certains refusent tout simplement de voir la ralit telle quelle est. Nous savons que derrire une peinture, il y a un peintre et derrire une sculpture, un sculpteur. Donc derrire la cration, ne devrait-il pas y avoir un Crateur?

Le concept selon lequel lunivers aurait explos pour ensuite se dvelopper en un quilibre parfait tout fait par hasard et au gr dune prtendue slection naturelle nest pas trs diffrent dune supposition voulant, par exemple, quen jetant des bombes dans une cour ferraille, lune delles finira tt ou tard par rassembler plusieurs pices qui formeront une parfaite Mercedes. Et en plus, dans la couleur et le modle de notre choix, rien de moins.

Sil est une chose dont nous pouvons tre srs, cest que sans un pouvoir suprieur contrlant, tout systme ne peut que dgnrer en chaos. Les thories du Big Bang et de lvolution proposent exactement loppos : partir du chaos se serait dveloppe la perfection. Ne serait-il pas plus raisonnable de conclure que le Big Bang et lvolution ont t des vnements contrls? Cest--dire contrls par le Crateur?

Les Arabes racontent lhistoire dun nomade qui trouve, dans une oasis situe en plein dsert, un magnifique palais. Lorsquil demande son propritaire comment il la construit, celui-ci lui dit que le palais sest form de lui-mme par la force des lments. Le vent a faonn les pierres et les a pousses jusqu loasis, puis les a empiles jusqu ce quelles prennent la forme dun palais. Puis, il a souffl des filaments de laine de mouton jusqu ce quils forment des tapis et des tapisseries, des morceaux de bois jusqu ce quils se transforment en meubles, portes et cadrages de fentres et les a disposs, dans le palais, aux meilleurs emplacements. Des clairs ont fait fondre le sable jusqu ce quil forme des vitres et le vent a pouss ces dernires dans les cadrages de fentres. Puis, les clairs ont encore fait fondre du sable noir pour le transformer en acier et le faonner en cltures avec une symtrie et un alignement parfaits. Ce processus a dur des milliards dannes et nest survenu qu cet unique emplacement sur toute la plante. Et tout cela, par pure concidence.

A ce stade-ci, videmment, nous sommes entrain de lever les yeux au ciel; mais nous avons compris le message. Si ce palais ne sest pas cr tout seul, qui devons-nous attribuer lorigine de choses infiniment plus complexes, telles que notre univers et mme, nos propres vies?

Un autre argument classique des athes est celui qui sattarde sur ce quils peroivent comme les imperfections de la cration. Ils posent des questions comme comment peut-il y avoir un Dieu alors que se produisent telles et telles choses? , faisant rfrence, entre autres, des dsastres naturels, des handicaps de naissance, des gnocides ou au cancer de leur grand-mre. Mais l nest pas la question. Nier lexistence de Dieu sur la base de ce que lon peroit comme des injustices de la vie suppose quun tre divin naurait pu crer nos vies autrement que parfaites, tout en tablissant la justice sur terre.

Euh ne peut-il y avoir dautres options?

Ne pouvons-nous aussi supposer que Dieu na pas cr la vie sur terre pour tre un paradis, mais plutt comme un test dont le chtiment ou la rcompense se trouvera dans lau-del, cest--dire l o Dieu tablira sa justice dernire? Pour soutenir ce concept, nous posons la question suivante : qui a le plus souffert dinjustices, en ce monde, sinon les lus de Dieu, cest--dire les prophtes? Et qui nous attendons-nous voir occuper les plus hauts rangs du Paradis, sinon ceux dont la foi demeure inbranlable dans ladversit?

En raisonnant de la sorte, jespre que nous parviendrons nous mettre daccord sur la rponse donner la premire grande question qui est : qui nous a crs? Sommes-nous daccord pour dire que si nous sommes la cration, alors Dieu est le Crateur?

Si nous ne pouvons nous mettre daccord sur ce point, alors rien ne sert de poursuivre. Mais pour ceux qui sont daccord, passons la deuxime grande question qui est : pourquoi sommes-nous ici? Ou, en dautres termes : quel est la raison dtre de notre existence?

Copyright 2007 Laurence B. Brown.

Au sujet de lauteur :
Laurence B. Brown, MD, peut tre contact ladresse suivante : BrownL38@yahoo.com. Il est lauteur des livres intituls The First and Final Commandment (Le premier et dernier commandement) (Amana Publications) et Bearing True Witness (Tmoigner de la vrit) (Dar-us-Salam). Ses prochains livres seront un thriller historique, The Eighth Scroll (Le huitime parchemin) et une seconde dition remanie de The First and Final Commandment, divise en deux tomes, MisGoded et sa suite, Goded.

===============

LES GRANDES QUESTIONS (PARTIE 2 DE 3): LA RAISON DETRE DE NOTRE EXISTENCE

par: Laurence B. Brown, MD

Description: Des rponses islamiques une autre des grandes questions que la plupart des hommes se posent, un jour : pourquoi sommes-nous ici, sur terre?

La premire question que nous nous posions tait : qui nous a crs? Nous avons discut de cette question dans larticle prcdent et (je lespre), nous avons rpondu Dieu dun commun accord. Si nous sommes la cration, alors Dieu est notre Crateur.

Maintenant, passons la deuxime grande question qui est : pourquoi sommes-nous ici?

Alors? Pourquoi sommes-nous ici? Pour faire fortune et devenir clbre? Pour faire de la musique et des bbs? Pour tre lhomme, ou la femme, le/la plus riche du cimetire car, comme certains disent la blague, celui qui meurt alors quil possde le plus de jouets est le gagnant ?

Non, bien sr. La vie, cest bien plus que cela, alors rflchissons srieusement la question. Pour commencer, regardez autour de vous. A moins que vous viviez dans une grotte, vous tes entours de choses qui ont t fabriques par des humains. Pourquoi avons-nous fabriqu ces choses? La rponse vidente est que nous fabriquons ces choses pour quelles nous soient utiles, pour quelles remplissent un rle prcis, bref, pour quelles nous servent. Alors, par extension, pourquoi Dieu nous a-t-Il crs si ce nest pour que nous soyons Son service?

La raison dtre de notre existence est donc de servir Dieu. Cest le message que nous avons reu des prophtes et que nous retrouvons dans les Ecritures; mais cest surtout dans le Coran, le Livre saint de lislam, que la chose est le plus clairement mentionne :

Je nai cr les djinns et les hommes que pour quils Madorent. (Coran 51:56)

Ce qui nous amne la question suivante. Si nous reconnaissons notre Crateur, et que nous reconnaissons quIl a cr les hommes pour quils Le servent, la question suivante est : comment devons-nous Le servir? Et Celui qui rpond le mieux cette question, cest Celui qui nous a crs. SIl nous a crs pour Le servir, alors Il sattend ce que nous nous comportions dune certaine manire afin datteindre lobjectif quIl a fix pour nous. Mais comment savoir exactement? Comment savoir ce que Dieu attend de nous prcisment?

Et bien, considrez ceci : Dieu nous a donn la lumire, par laquelle nous pouvons trouver notre chemin. Mme la nuit, la lune nous claire et les toiles nous guident. Dieu a donn certains animaux et insectes un systme de guidage parfaitement adapt leurs conditions et leurs besoins. Les oiseaux migrateurs arrivent se guider, mme par temps nuageux, par la polarisation de la lumire. Les baleines migrent en dchiffrant les champs magntiques de la terre. Les saumons reviennent leur lieu prcis de naissance en se guidant par lodeur. Les poissons ont la capacit de dtecter des mouvements loigns laide de rcepteurs rpartis sur leur corps. Les chauves-souris et les dauphins aveugles des rivires voient laide de sonars. Certains organismes marins (languille lectrique, par exemple) gnrent et dtectent des champs magntiques, ce qui leur permet de voir au travers des eaux boueuses et dans lobscurit qui rgne dans les profondeurs des ocans. Les insectes communiquent laide de phromones dont la trace les guide jusqu la nourriture quils recherchent, puis nouveau jusqu leur repre. Les plantes dtectent la lumire et poussent dans sa direction (phototropisme); leurs racines dtectent la gravit et poussent vers le bas (gotropisme). Bref, Dieu a fait don de moyens de se guider tous les lments de Sa cration. Considrant tout cela, pouvons-nous srieusement imaginer quIl ne nous donne aucun moyen de nous guider au sujet de laspect le plus important de notre existence, cest--dire notre raison dtre sur terre? QuIl ne nous donne pas les outils par lesquels nous pouvons atteindre le salut?

Bien sr que non. Et cest pourquoi il y a eu des rvlations.

La plupart des produits sont accompagns dinstructions. Pour les produits plus complexes, dont lutilisation ne va pas de soi, un manuel de lutilisateur est inclus. Le manuel est crit par la personne qui connat le mieux le produit, cest--dire le manufacturier. Un manuel de lutilisateur typique commence gnralement par des mises en garde contre une mauvaise utilisation du produit et par une numration des consquences qui pourraient dcouler dune telle utilisation. Puis, il prsente une description du produit et explique comment lutiliser de faon approprie, pour ensuite fournir un petit guide de dpannage si jamais le produit devait mal fonctionner.

Est-ce bien diffrent du concept de rvlation?

La rvlation nous apprend ce que nous devons faire, ce que nous ne devons pas faire et pourquoi, elle nous apprend ce que Dieu attend de nous et nous montre comment corriger nos manques et nos dfauts. La rvlation est le manuel de lutilisateur ultime, fourni aux hommes afin de les guider.

Dans ce monde qui est le ntre, les produits qui rpondent aux attentes ou qui les dpassent connaissent le succs, tandis que ceux qui ny rpondent pas et bien Pensons-y un instant : tout produit qui ne rpond pas aux attentes est soit rpar, soit recycl (ou, en dautres termes, dtruit). Tout coup, notre discussion prend une tournure un peu plus srieuse et inquitante. Parce que ce dont nous discutons, en ralit, cest de nous, qui sommes les produits de la cration.

Mais arrtons-nous un instant et considrons comment nous agissons avec les diffrents produits qui font partie de notre vie. Tant quils font ce que nous attendons deux, nous en sommes satisfaits. Mais lorsquils ne fonctionnent plus comme ils le devraient, nous nous en dbarrassons. Certains sont retourns au magasin, certains sont donns en charit, mais ils finissent tous, un jour, par se retrouver aux ordures, lesquelles sont soit enfouies, soit brles

Cette analogie nest pas insignifiante. Rappelons-nous qu la fois lAncien et le Nouveau Testaments prsentent des analogies et que Jsus a souvent enseign en utilisant des paraboles.

Alors peut-tre devrions-nous prendre cela trs au srieux.

En fait, nous devons prendre cela trs au srieux. Personne na jamais considr avec humour la diffrence entre les dlices du Paradis et les tortures du Feu de lEnfer.

Copyright 2007 Laurence B. Brown.

Au sujet de lauteur :
Laurence B. Brown, MD, peut tre contact ladresse suivante : BrownL38@yahoo.com. Il est lauteur des livres intituls The First and Final Commandment (Le premier et dernier commandement) (Amana Publications) et Bearing True Witness (Tmoigner de la vrit) (Dar-us-Salam). Ses prochains livres seront un thriller historique, The Eighth Scroll (Le huitime parchemin) et une seconde dition remanie de The First and Final Commandment, divise en deux tomes, MisGoded et sa suite, Goded.

===============

LES GRANDES QUESTIONS (PARTIE 3 DE 3): LA NECESSITE DE RECEVOIR UNE REVELATION

par: Laurence B. Brown, MD

Description: Des rponses islamiques aux grandes questions que se posent, un jour, la plupart des hommes. Comment devons-nous servir notre Crateur?

Dans les deux articles prcdents, nous avons rpondu deux grandes questions, soit qui nous a crs? (Dieu) et pourquoi sommes-nous ici? (pour Le servir). Une troisime question vient naturellement lesprit : si notre Crateur nous a crs pour Le servir et Ladorer, de quelle faon devons-nous nous y prendre? Dans larticle prcdent, jai suggr que lunique faon, pour nous, de servir notre Crateur est dobir Ses rgles, qui nous ont t transmises par rvlation.

Mais jentends plusieurs personnes mettre en doute mon affirmation : pourquoi lhumanit a-t-elle besoin dune rvlation de toute faon? Nest-il pas suffisant de faire le bien, tout simplement? Nest-il pas suffisant dadorer Dieu chacun sa faon?

Pour ce qui est de la ncessit dune rvlation, jaimerais souligner ceci : dans le premier article de cette srie de trois, jai fait valoir que la vie est remplie dinjustices mais que notre Crateur, Lui, est juste et quitable, et que ce nest pas en cette vie quIl tablira la justice, mais dans lau-del. Cependant, la justice ne peut tre tablie sans les quatre conditions suivantes : une cour (i.e. le Jour du Jugement), un juge (i.e. le Crateur), des tmoins (i.e. les hommes, les femmes, les anges et dautres lments de la cration) et un livre de lois sur la base duquel sont prononcs les jugements (i.e. la rvlation). Maintenant, sIl ne nous avait pas transmis de rvlation, sIl ne nous avait pas impos des lois observer durant notre vie sur terre, comment serait-il possible, pour notre Crateur, dtablir la justice et de prononcer un jugement? Car dans un tel scnario, cest linjustice que Dieu tablirait, car Il chtierait des gens pour des transgressions dont ils ignoraient la nature criminelle.

Pour quelles autres raisons avons-nous besoin dune rvlation? Pour commencer, sans rvlation lhumanit ne peut arriver se mettre parfaitement daccord sur des questions sociales, conomiques, politiques, lgales, etc. Alors comment peut-on esprer quelle se mette daccord sur Dieu? Deuximement, nul ne peut crire le manuel de lutilisateur mieux que celui qui a cr le produit. Dieu est le Crateur, nous sommes Sa cration, et nul ne connat mieux que le Crateur tout le processus de cration. Les employs ont-ils le droit dtablir leurs propres tches et de dcider de leur rmunration leur guise? Les citoyens ont-ils le droit de dcider de leurs propres lois? Non? Et bien, pourquoi devrions-nous avoir le droit dcrire nos propres religions? Si lhistoire nous a appris quelque chose, cest que la plupart des tragdies dcoulent du fait que certains tres humains ont dcid dobir leurs caprices. Combien de ceux qui ont prn la libre pense ont invent des religions qui les ont entrans, eux et leurs fidles, dans un vritable cauchemar en ce monde, et qui ne leur apporteront que damnation dans lau-del?

Alors pourquoi nest-il pas suffisant de simplement faire le bien? Et pourquoi nest-il pas suffisant, pour chacun dentre nous, dadorer Dieu sa faon? Tout dabord, la dfinition du bien est subjective et dpend de chaque personne. Pour certains, il sagit de pratiquer la vertu et de mener une vie dcente et irrprochable, tandis que pour dautres, cest la folie, le grabuge et les mutilations. De mme, le concept dadoration de Dieu diffre dune personne lautre. Mais personne ne peut entrer dans un magasin et dcider de payer avec une monnaie diffrente de celle quaccepte le marchand. Ainsi en va-t-il pour la religion. Si les gens souhaitent que Dieu accepte leur obissance et leur adoration, ils doivent payer avec la monnaie que Dieu exige. Et cette monnaie est lobissance et le fait de se conformer Sa rvlation.

Lorsque vous levez des enfants, vous tablissez des rgles pour eux. Imaginez quun jour, lun deux vous dise quil a dcid de changer ces rgles et qu partir de maintenant, il fera les choses diffremment. Comment ragiriez-vous? Vous rpondriez probablement quelque chose du genre : Tu peux aller te faire voir avec tes nouvelles rgles! . Pensez-y. Nous sommes les cratures de Dieu; nous vivons dans Son univers et nous sommes soumis Ses rgles. Quiconque tente dimposer ses propres rgles au dtriment de celles de Dieu ne trouvera que lEnfer, dans lau-del.

Nous devons faire preuve de sincrit. Nous devons reconnatre que tout plaisir de la vie est un prsent de notre Crateur et quIl mrite notre gratitude. Y a-t-il des gens qui, lorsquon leur offre un prsent, lutilisent avant mme de remercier celui ou celle qui le leur a offert? Pourtant, nous sommes nombreux profiter des prsents de Dieu durant toute notre vie sans jamais Le remercier. Ou alors, nous le faisons trop tard. La potesse britannique Elizabeth Barrett Browning a parl de lironie de la prire de ltre humain en dtresse dans The Cry of the Human :

And lips say God be pitiful,

Who neer said, God be praised.

(Et les lvres disent : Dieu, aie piti

Celles-l mmes qui nont jamais dit : Louange Dieu )

Ne devrions-nous pas faire preuve de bonnes manires et remercier notre Crateur pour tous les prsents quIl nous offre maintenant, et continuer de mme pour le reste de notre vie? Ne le Lui devons-nous pas?

Vous avez rpondu oui . Vous devez certainement avoir rpondu oui . Nul ne peut avoir lu tout cela sans tre daccord. Mais voici le problme : plusieurs dentre vous avez rpondu oui tout en sachant trs bien que vous ne trouvez, dans votre cur, aucune inclination spontane vers la Bible, ou alors si peu. Vous avez la conviction davoir t crs par un Crateur. Vous vous efforcez de Le comprendre. Et vous souhaitez Le servir et Ladorer de la faon quIl a prescrite. Mais vous ignorez comment, et vous ne savez o chercher pour trouver rponses vos questions. Et ce nest malheureusement pas un problme dont il est possible de discuter en un seul article. Cest tout un livre quil faudrait pour faire tout le tour de cette question.

Mais la bonne nouvelle, cest que ce livre, je lai dj crit. Il sintitule The First and Final Commandment (en anglais seulement) et sera bientt publi nouveau sous le titre MisGoded. Si vous avez aim les articles que vous venez de lire, je vous invite donc le lire galement.

Copyright 2007 Laurence B. Brown.

Au sujet de lauteur :
Laurence B. Brown, MD, peut tre contact ladresse suivante : BrownL38@yahoo.com. Il est lauteur des livres intituls The First and Final Commandment (Le premier et dernier commandement) (Amana Publications) et Bearing True Witness (Tmoigner de la vrit) (Dar-us-Salam). Ses prochains livres seront un thriller historique, The Eighth Scroll (Le huitime parchemin) et une seconde dition remanie de The First and Final Commandment, divise en deux tomes, MisGoded et sa suite, Goded.

LES GRANDES QUESTIONS (PARTIE 1 DE 3): QUI NOUS A CREES?










      
22 / 05 / 2015, 28 : 10 PM   : 2
:
:
 


: 01 / 03 / 2008
: 286
: 42
: 4,074 [+]
: 1.23
: [+]
: egypt
: 519
: 29
 is on a distinguished road
: 4

  
: 1



:
:

: : Moltqa Ahlalalm For Dawah
(56) (57) (58)










; 22 / 05 / 2015 33 : 10 PM
    

()

Moltqa Ahlalalm For Dawah

« | »

: 2 ( 0 2)
 
:




Loading...
     RSS - - - - -

Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. TranZ By Almuhajir
Ads Management Version 3.0.1 by Saeed Al-Atwi
Seo By e15a & Developed By Express Plus

For best browsing ever, use Firefox.
Supported By: Express Plus Company For Web Services
.:: ::.
2015 - 2016